Alba, Arad, Argeş, Bacău, Bihor, Bistriţa-Năsăud, Botoşani Brăila, Braşov ,Buzău, Călăraşi, Caraş-Severin, Cluj, Constanţa, Covasna, Dâmboviţa, Dolj, Galaţi, Giurgiu, Gorj, Harghita, Hunedoara, Ialomiţa, Iaşi, Ilfov, Maramureş, Mehedinţ, Mureş, Neamţ, Olt, Prahova, Sălaj, Satu Mare, Sibiu, Suceava, Teleorman, Timiş, Tulcea, Vaslui, Vâlcea, Vrancea
Roumanie pour des vacances extraordinaires
Home » Şomcuta Mare

Fișier:Stemă Şomcuta Mare.jpg Şomcuta Mare

Şomcuta Mare est une ville du comté de Maramureş, en Roumanie. Şomcuta Mare se trouve dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Nord-Ouest.

Şomcuta Mare est située à 24 km au sud de Baia Mare, la préfecture du judeţ, sur la route nationale 1C (itinéraire européen E58) qui relie Baia Mare à Cluj-Napoca. La ville est le terminus d'une voie ferrée qui la relie à Satu Mare.

La commune est composée de la ville de Şomcuta Mare et de 7 villages : Buciumi, Buteasa, Ciolt, Codru Butesii, Finteuşu Mare, Hovrila et Vălenii Şomcutei.

La première mention écrite de la ville date de 1358.

La ville, qui a toujours eu une majorité roumaine, a été dès la fin du XVIIIe siècle un foyer de culture roumaine important. Elle disposait dès 1784 d'une école primaire enseignant en roumain.

Şomcuta Mare a fait partie de l'Empire Austro-hongrois, comitat de Szatmár, jusqu'en 1920, date à laquelle elle a été rattachée à la Roumanie au Traité de Trianon.

Elle a été annexée par la Hongrie pendant la Seconde Guerre mondiale et rendue à la Roumanie en 1944.

Avant la Seconde Guerre mondiale, une forte communauté juive de presque 800 personnes habitait la commune. Dans la ville elle-même, on comptait 753 Juifs (25,8 % de la population totale). Cette communauté a été en grande partie décimée pendant la Shoah. Il ne restait plus que 169 Juifs au recensement de 1956 qui ont dans les années suivantes quitté le pays.