Alba, Arad, Argeş, Bacău, Bihor, Bistriţa-Năsăud, Botoşani Brăila, Braşov ,Buzău, Călăraşi, Caraş-Severin, Cluj, Constanţa, Covasna, Dâmboviţa, Dolj, Galaţi, Giurgiu, Gorj, Harghita, Hunedoara, Ialomiţa, Iaşi, Ilfov, Maramureş, Mehedinţ, Mureş, Neamţ, Olt, Prahova, Sălaj, Satu Mare, Sibiu, Suceava, Teleorman, Timiş, Tulcea, Vaslui, Vâlcea, Vrancea
Roumanie pour des vacances extraordinaires
Home » Baia Sprie

Baia Sprie

Baia Sprie est une ville roumaine du comté de Maramureş, dans la région historique de Transylvanie.

Baia Sprie est située dans la vallée de la rivière Săsar, à une dizaine kilomètres à l'est de Baia Mare, la préfecture du judet et fait quasiment partie de son agglomération.

Elle est environnée par les monts Gutâi (Munţii Gutâiului) au sud et les monts Igniş(Munţii Ignişului) au nord.

La première mention écrite de la ville date de 1329 sous le nom latin de "Mons Medius", sur un document dans lequel le roi Charles Robert de Hongrie accorde aux habitants leurs premiers privilèges. Durant le XIVème siècle, elle apparaît sous les noms latins de "Montana Nostra" et "Civitas Medio Montis" et sous son nom hongrois de Felsobanya.

En 1411, elle est donnée par le roi de Hongrie Sigismond Ier du Saint-Empire au despote de SerbieStefan Lazarević en cadeau dans le cadre d'un traité. Après la mort de Lazarević, elle reste dans les mains du nouveau despote Đurađ Branković.

La ville a été durant tout le Moyen Âge un important centre minier (la traduction hongroise du nom de la ville signifie "mine supérieure") avec des mines d'argent, d'or, de plomb et de cuivre.

Elle a fait partie de l'Empire Austro-hongrois, comitat de Szatmár, jusqu'en 1920 où le traité de Trianon la remettait à la Roumanie.

Au recensement de 1910, la ville comptait 2 471 Roumains (35,9%) pour 4 324 Hongrois (62,8%). La population hongroise a cessé d'être majoritaire dès le rattachement de la ville à la Roumanie en 1918.

En 1930, la ville comptait 3 964 Roumains (58,6%), 2 376 Hongrois et 340 Juifs qui furent exterminés par les Nazis durant Seconde Guerre mondiale.

Le développement industriel pendant la période communiste a fortement augmenté la population de la ville ainsi que sa roumanisation.