Alba, Arad, Argeş, Bacău, Bihor, Bistriţa-Năsăud, Botoşani Brăila, Braşov ,Buzău, Călăraşi, Caraş-Severin, Cluj, Constanţa, Covasna, Dâmboviţa, Dolj, Galaţi, Giurgiu, Gorj, Harghita, Hunedoara, Ialomiţa, Iaşi, Ilfov, Maramureş, Mehedinţ, Mureş, Neamţ, Olt, Prahova, Sălaj, Satu Mare, Sibiu, Suceava, Teleorman, Timiş, Tulcea, Vaslui, Vâlcea, Vrancea
Roumanie pour des vacances extraordinaires
Home » Piatra Neamţ

Fișier:Actual Piatra Neamt CoA.png Piatra Neamţ

upload/e/e/5/rumaenien/piatra-neam.large.jpg

Piatra Neamţ est une ville pittoresque du nord-est de la Roumanie en Moldavie. Elle est le chef-lieu du comté de Neamţ et le chef-lieu de la région de développement du nord-est.

La ville de Piatra Neamţ comprend aussi les villages de Ciritei, Doamna et Văleni.

Le nom de la ville est dérivé des mots piatra (rocher en roumain) et neamt (allemand en roumain).

Elle a d'abord été nommée Piatra lui Crăciu (Rocher de Noël), puis Târgu Piatra (Marché du rocher) au Moyen Âge et enfin Piatra auquel fut adjoint Neamţ pour la distinguer d'autres lieux ayant la même nom.

Piatra Neamţ est située à la limite des Carpathes Orientales, dans la vallée de la Bistriţa, sur la rive gauche de la rivière qui est un affluent du Siret, à son confluent avec le Cuedji, au long duquel s'étale la ville vers le nord. Elle se situe à une altitude moyenne de 315 m, entre plusieurs massifs de moyenne montagne comme le Mont Cozla (altitude 679 m), le Mont Cernegura (point culminant de la cité 852 m), le Mont Cârloman (617 m), le Mont Pretricica (590 m) et le Mont Bâtca Doamnei (590 m.

Piatra Neamţ est située à 350 km au nord de Bucarestet à 60 km au nord-ouest de Bacău.

Le site de Piatra Neamţ fait partie des lieux les plus anciennnement peuplés de Roumanie. On a trouvé des traces de peuplement datant de la période paléolithique (Paléolithique moyen, -100 000 ans). De nombreuses traces ont également été trouvés datant de la Culture de Cucuteni-Trypillia (-3 600 à -2 600) ainsi que du Néolithique et de l'Âge du bronze.

Lors de campagnes de fouilles archéologiques ont été exhumés les traces de la ville dace de Petrodava citée par Ptolémée dans sa Géographie. On a aussi trouvé une citadelle dace sur le mont Bâtca Doamnei.

Le premier noyau urbain de la ville actuelle a été fondé avec le nom de Piatra lui Craciu sous le règne de Petru Ier de Moldavie entre 1375 et 1391. Sous le règne d'Étienne III de Moldavie furent construits le Palais de la Cour princière en 1491, la cathédrale en 1497-1498 et la Tour d'Etienne le Grand (Turnul Ştefan cel Mare) en 1499.

La ville de Piatra Neamţ a abrité une prospère et importante communauté juive (8 489 personnes en 1907 soit 50% de la population, 7 595 personnes en 1930, 24% de la population totale) qui a subi de nombreuses exactions et persécutions pendant les années 1930 et la Seconde Guerre mondiale.

En 1885, le chemin de fer arrivait à Piatra Neamţ et en 1894, on installait l'éclairage public.

Quelques années plus tard, en 1897 était fondé le premier lycée : le collège Petru Rareş qui fonctionne toujours.

Après la Seconde Guerre mondiale, pendant la période communiste, la ville a connu un important développement industriel et urbain.

Monuments:

L'ensemble touristique et monumental le plus intéressant de Piatra Neamţ est sans conteste le complexe de la Cour Princière, construit sous le règne d'Étienne III de Moldavie (connu aussi sous le nom d'Étienne le Grand, Ştefan cel Mare) dans la deuxième moitié du XVe siècle au cœur de la vieille ville et composé des ruines de la Cour Princière (Curtea Domnească), de la Tour-Clocher (Turnul Clopotniţa), (19 m de haut) et de l'église St Jean Baptiste (Biserica Sf. Ioan), (de style moldave avec des éléments byzantins, gothiques et des ornements locaux, disques de céramique).

Autres monuments historiques :

  • La Citadelle de Bâtca Doamnei, située à 4 km au sud-ouest de la ville, site archéologique où furent trouvés de nombreux témoignages de la Culture de Cucuteni-Trypillia, de l'Âge du Bronze et de la culture dace.
  • Le Monastère de la Dormition de la Mère de Dieu à Bistriţa (Mănăstira Bistriţa Adormirea Maicii Domnului), à 8 km à l'ouest de la ville, sur la commune de Alexandru cel Bun, fondé en 1380, enrichi par plusieurs Princes de Moldavie. Ce monastère abrite une riche collection d'icônes (icône miraculeuse de Sainte Anne) et les tombeaux du prince Alexandre Ier de Moldavie et de plusieurs autres membres de la famille princière de Moldavie.
  • La synagogue, édifice en bois construit en 1766 à la limite orientale de la Cour Princière.
  • L'église en bois de la Transfiguration dans le village de Văleni construite en 1574 sous le règne de Pierre IV Rareş, Prince de Moldavie.
  • L'église en bois de la Dormition de la Mère de Dieu dans le village de Vânători et datant de 1774.
  • L'église de la Bonne Nouvelle de 1740.
  • L'église St Nicolas de 1796.
  • L'ermitage de Doamna de 1790, sur la rive droite de la Bistriţa.

Piatra Neamţ possède aussi plusieurs maisons remarquables comme la Maison Ivaşcu (XIXe siècle) ou la Maison Lalu (1912).