Alba, Arad, Argeş, Bacău, Bihor, Bistriţa-Năsăud, Botoşani Brăila, Braşov ,Buzău, Călăraşi, Caraş-Severin, Cluj, Constanţa, Covasna, Dâmboviţa, Dolj, Galaţi, Giurgiu, Gorj, Harghita, Hunedoara, Ialomiţa, Iaşi, Ilfov, Maramureş, Mehedinţ, Mureş, Neamţ, Olt, Prahova, Sălaj, Satu Mare, Sibiu, Suceava, Teleorman, Timiş, Tulcea, Vaslui, Vâlcea, Vrancea
Roumanie pour des vacances extraordinaires
Home » Reşiţa

Fișier:Actual Resita CoA.png Reşiţa

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/27/Resita_Sud_%28centru%29%2C_in_departare_Resita_Nord%2C_1_nov_2008.jpg/800px-Resita_Sud_%28centru%29%2C_in_departare_Resita_Nord%2C_1_nov_2008.jpg

Reşiţa est une ville de Roumanie occidentale et le chef-lieu du comté de Caraş-Severin, dans la région du Banat.

Située sur les terres de l'ancienne couronne d'Autriche et fondée du temps de l'empire d'Autriche, la ville fut d'une grande importance pour la couronne d'Aurtriche du fait de l'industrialisation de la zone et de sa position geographique stratégique.

Important centre sidérurgique (fer et acier), Reşiţa possède des hauts-fourneaux, des fonderies de fer et des usines d'appareillage, de produits chimiques, de fabrication de machines et de matériaux électriques.

Centre d'extraction pendant la période romaine, la ville actuelle a été fondée au XVIIIe siècle où une fonderie y fut établie.

Le nom de Reşiţa vient du slave Rechitza, qui dérive de reka', rivière.

En outre, la ville est un point d'accès aux centres d'interêt touristiques alentour. Près de Reşiţa se situent la station de ski de Semenic, le lac Gozna (Crivaia), le lac Secu et le lac Trei Ape. Les sites remarquables sont aussi Gărâna (Wolfsberg), Brebu (Weidental) et Văliug (Franzdorf).

Historiquement, la ville a ses origines au XVe siècle, où elle est connue sous le nom de Rechyoka ou Rechycha. Des recherches archéologiques ont trouvé des traces d'habitations remontant au Néolithique, et aux époques dace et romaine.

Elle est mentionnée en 1673 sous le nom de Reszinitza, d'où les citoyens payent des taxes à Timişoara, et dans les années 1690-1700, elle fait partie du district de Bocşa avec d'autres villes de la vallée de Bârzava.

La ville est référencée dans l'acte de conscription de 1717 sous le nom de Retziza. Dans les années 1770, elle devient un centre majeur de la métallurgie dans la région. La Reşiţa industrielle fut fondée par l'établissement de fabriques près des villages de Reşiţa Română et Reşiţa Montană. Reşiţa Montană fut dans un premier temps habitée par des Roumains, mais en 1776, 70 familles allemandes s'y installèrent.

Entre 1910 et 1925, Reşiţa est sous le statut de zone rurale, et en 1925, elle est déclarée ville grâce au développement d'une puissante industrie. En 1968, elle devient une municipalité.