Alba, Arad, Argeş, Bacău, Bihor, Bistriţa-Năsăud, Botoşani Brăila, Braşov ,Buzău, Călăraşi, Caraş-Severin, Cluj, Constanţa, Covasna, Dâmboviţa, Dolj, Galaţi, Giurgiu, Gorj, Harghita, Hunedoara, Ialomiţa, Iaşi, Ilfov, Maramureş, Mehedinţ, Mureş, Neamţ, Olt, Prahova, Sălaj, Satu Mare, Sibiu, Suceava, Teleorman, Timiş, Tulcea, Vaslui, Vâlcea, Vrancea
Roumanie pour des vacances extraordinaires
Home » Suceava

Fișier:Actual Suceava CoA.png Suceava

upload/e/e/5/rumaenien/suceava-st-john-church.large.jpg

Suceava est le chef-lieu et la plus grande ville du comté de Suceava, Bucovine, Moldavie, Roumanie. Elle est située dans le nord de la Roumanie.

Suceava apparaît dans les documents au XIIIe siècle, comme fortification du voévodat de Străşineţ (aujourd'hui Storozhinets en Ukraine), mentionné comme vassal et allié de la principauté de Galicie-Volhynie.

Après 1359, lorsque la Moldavie devient une principauté indépendante, Suceava en sera la capitale depuis le temps d'Étienne le Grand (qui la fortifie) jusqu'au XVIe siècle lorsqu'elle perd cette fonction au profit de Iaşi.

Elle reste néanmoins le cœur historique de la Moldavie et la capitale de la moitié nord du pays (Ţara de Sus) jusqu'en 1775 lorsque le nord-ouest de la Moldavie est annexé par l'Empire d'Autriche et nommé Bucovine. Suceava n'en sera pas la capitale, celle-ci étant établie à Cernăuţi, simple village que les Autrichiens transformeront en ville colonisée par des germanophones (Allemands et Juifs) et par des Ukrainiens. Dès lors, Suceava ne sera qu'une petite ville, jusqu'au rattachement de la Bucovine à la Roumanie en 1918. En Roumanie, elle devient un chef-lieu de département.

Comme toute la Roumanie, Suceava fut soumise aux régimes dictatoriaux carliste, fasciste et communiste de février 1938 à décembre 1989.

Depuis 1990, elle connaît un développement surtout basé sur le tourisme, grâce à la proximité des monastères polychromes de Bucovine.