Alba, Arad, Argeş, Bacău, Bihor, Bistriţa-Năsăud, Botoşani Brăila, Braşov ,Buzău, Călăraşi, Caraş-Severin, Cluj, Constanţa, Covasna, Dâmboviţa, Dolj, Galaţi, Giurgiu, Gorj, Harghita, Hunedoara, Ialomiţa, Iaşi, Ilfov, Maramureş, Mehedinţ, Mureş, Neamţ, Olt, Prahova, Sălaj, Satu Mare, Sibiu, Suceava, Teleorman, Timiş, Tulcea, Vaslui, Vâlcea, Vrancea
Roumanie pour des vacances extraordinaires
Home » Reghin

Fișier:Stema reghin.pngReghin

Reghin est une commune roumaine du judeţ de Mureş, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Centre.

Le centre de Reghin

La ville de Reghin est située dans le nord du judeţ, sur un bras de la rive droite du Mureş appelé Mureşul Mic (Petit Mureş), à son confluent avec le Gurghiu, qui descend des Monts Gurghiu (Munţii Gurghiului), sur le Plateau de Transylvanie (Podişul Transilvanei) à sa limite avec la zone de montagne.

La ville se trouve à 32 km au nord-ouest de Târgu Mureş, le chef-lieu du judeţ. La région qu'elle commande est appelée Pays de Reghin (Reener laendchen en dialecte saxon et Ţinutul Reghinului en roumain).

La municipalité est composée de la ville de Reghin elle-même et des deux villages suivants Apalina et Iernuteni.

La première mention écrite de la ville date de 1128 sur un document émanant de la cour du roi André II de Hongrie. Toutefois, son importante position stratégique au débouché des Carpathes sur la plaine de Transylvanie laisse supposer une origine plus ancienne sous le règne de Ladislas Ier de Hongrie au XIe siècle.

Malgré sa destruction par les Mongols en 1241 et 1289, la ville se développe rapidement. Dès le XIIIe siècle, elle est la résidence et le centre du pouvoir des puissantes familles Tomaj et Kacsik sur des terres concédées par la couronne hongroise, à charge pour elles défendre la frontière orientale du royaume.

Au début du XIVe siècle, Reghin obitent le droit de cité, puis, en 1427, le droit d'organiser des marchés et des foires. Durant le XVIe siècle et le XVIIe siècle, elle est dévastée plusieurs fois lors des guerres entre les Habsbourg et les Ottomans et en 1848, elle subit un grave incendie.

En 1920, lors du Traité de Trianon, elle devient roumaine et perd petit à petit sa particularité de ville saxonne. De 1940 à 1944, elle est occupée par la Hongrie avant d'être de nouveau incorporée à la Roumanie. L'importante communauté juive est détruite par les Nazis pendant la Shoah lors des déportations de juin 44. Le retour de la population allemande vers sa terre d'origine, malgré plusiers siècles de présence, s'accentue après la guerre.

En 1994, Reghin obtient le statut de ville.