Alba, Arad, Argeş, Bacău, Bihor, Bistriţa-Năsăud, Botoşani Brăila, Braşov ,Buzău, Călăraşi, Caraş-Severin, Cluj, Constanţa, Covasna, Dâmboviţa, Dolj, Galaţi, Giurgiu, Gorj, Harghita, Hunedoara, Ialomiţa, Iaşi, Ilfov, Maramureş, Mehedinţ, Mureş, Neamţ, Olt, Prahova, Sălaj, Satu Mare, Sibiu, Suceava, Teleorman, Timiş, Tulcea, Vaslui, Vâlcea, Vrancea
Roumanie pour des vacances extraordinaires
Home » Miercurea Nirajului

  Miercurea Nirajului

Miercurea Nirajului est une ville roumaine du comté de Mureş, dans la région historique de Transylvanieet dans la région de développement du Centre.

La ville de Miercurea Nirajului est située dans l'est du judeţ, sur le plateau de Târnăveni (Podişul Târnăvelor), au bord de la rivière Niraj, affluent du Mureş, à 20 km à l'est de Târgu Mureş, le chef-lieu du judeţ.

La municipalité est composée de la ville de Miercurea Nirajului et des sept villages suivants: Beu, Dumitreştii, Lăureni, Moşuni, Şardu Nirajului, Tâmpa et Veţa.

La première mention écrite de la ville date de 1493 sous le nom hongrois de Zereda (dérivé du mot slave sreda qui signifie marché ou centre). Cependant, lors de campagnes de fouilles, des traces d'habitations néolithiques ont été retrouvées, de même que les restes d'une route romaine et des pièces byzantines.

Miercurea Nirajului a joué un rôle important lors de l'insurrection hongroise contre les Habsbourgs puisque la Diète transylvaine s'y réunit pendant l'hiver 1605. Le 21 février 1605, Étienne II Bocskai y est élu Prince de Transylvanie.

La ville de a appartenu au Royaume de Hongrie, puis à l'Empire d'Autriche et à l'Empire austro-hongrois.

Jusqu'au tranfert des autorités à Târgu Mureş au XVIIIe siècle, Miercurea était le centre du district de Mureş.

En 1876, lors de la réorganisation administrative de la Transylvanie, Miercurea Nirajului a été rattaché au comitat de Mureş.

La ville de Miercurea Nirajului a rejoint la Roumanie en 1920, au Traité de Trianon, lors de la désagrégation de l'Autriche-Hongrie. Elle a été de nouveau occupée par la Hongrie de 1940 à 1944 et elle est redevenue roumaine en 1945. Sa communauté juive a été détruite par les Nazis lors de la Shoah au printemps 44.

Lieux et Monuments:

  • Temple réformé du XVe siècle, clocher du XVIIIe siècle.
  • Église orthodoxe des Saints Archanges (Sf Arhangeli Mihail şi Gavriil) de 1843.
  • Beu, église catholique du XVIIIe siècle.
  • Moşuni, temple réformé de 1760.