Alba, Arad, Argeş, Bacău, Bihor, Bistriţa-Năsăud, Botoşani Brăila, Braşov ,Buzău, Călăraşi, Caraş-Severin, Cluj, Constanţa, Covasna, Dâmboviţa, Dolj, Galaţi, Giurgiu, Gorj, Harghita, Hunedoara, Ialomiţa, Iaşi, Ilfov, Maramureş, Mehedinţ, Mureş, Neamţ, Olt, Prahova, Sălaj, Satu Mare, Sibiu, Suceava, Teleorman, Timiş, Tulcea, Vaslui, Vâlcea, Vrancea
Roumanie pour des vacances extraordinaires
Home » Sovata

Sovata

Sovata est une ville roumaine du comté de Mureş, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Centre. Sovata est une station thermale et de villégiature très renommée qui attire de nombreux touristes grâce à ses lacs salés.

Sovata est située dans l'est du judeţ, à la limite avec le judeţ de Harghita, sur le cours supérieur de la Târnava Mică, à son confluent avec la Sovata, au pied des monts Gurghiu (Munţii Gurghiului), à une altitude de 475-600 m. Le point culminant de la municipalité est le Mont Saca (Vârful Sata), 1 777 m d'altitude.

La municipalité est composée de la ville de Sovata et des trois villages suivants: Căpeţi, Ilieşi et Săcădat.

Le village de Sărăteni, qui faisait partie de la municipalité de Sovata, s'en est détaché en 2004, pour former une commune séparée (1 627 habitants en 2002).

Sovata possède plusieurs lacs salés riches en sodium et chlore, dont le plus important est le lac Ursu (lac de l'Ours). Formé en 1875 par un gigantesque glissement de terrain, ce dernier est unique en Europe, étant un des plus grands lac héliothermes du monde. Sa température de 20°C à la surface atteint en été jusqu'à 40-50 degrés Celsius à une profondeur de 1,50 m. Quatre autres lacs, plus petits, se sont formés depuis cette date. La teneur en sel des lacs varie de 40 à 250g par litre.

Les cures thermales par bains et applications de boues soignent les affections rhumatismales, gynécologiques, le système nerveux périphérique, les maladies cardio-vasculaires et l'hyperthyroïdie.

La première mention écrite de la ville date de 1578. Dès 1583, le lieu était un village. Les propriétés thermales des sources de Sovata étaient connues dès la fin du XVIe siècle et la station s'est progressivement construite après 1850.

Sovata est située en territoire sicule et la très grande majorité de sa population a toujours été d'ethnie sicule. La ville de Sovata a appartenu au Royaume de Hongrie, puis à l'Empire d'Autriche et à l'Empire austro-hongrois.

En 1876, lors de la réorganisation administrative de la Transylvanie, elle a été rattachée au comitat de Maros-Torda. Avec la construction de la station thermale de Sovata-Băi, la ville s'est enrichie de nombreux édifices : hôtels, villas, qui constituent à l'heure actuelle un important patrimoine architectural.

La ville de Sovata a rejoint la Roumanie en 1920, au Traité de Trianon, lors de la désagrégation de l'Autriche-Hongrie. Durant l'Entre-deux-guerres, elle a souvent été un lieu de villégiature pour la famille royale de Roumanie (les Hohenzollern-Sigmaringen).

Elle a été de nouveau occupée par la Hongrie de 1940 à 1944, période durant laquelle sa petite communauté juive a été exterminée par les Nazis. Elle est redevenue roumaine en 1945 et a obtenu le statut de ville en 1952.